L’imagerie directe

Cette méthode dépend du développement de l’imagerie à haute résolution angulaire. Elle a donné ses premiers résultats dans le domaine des planètes extrasolaires assez récemment et concerne de nombreux projets instrumentaux basés au sol ainsi que dans l’espace.

Les planètes possédant un demi-grand axe important (bien supérieur à 10 fois la distance Terre - Soleil) sont accessibles pourvu que les étoiles autour desquelles elles orbitent se situent dans le voisinage solaire.

Cette méthode explore la zone transitoire entre les compagnons de faible masse comme les naines brunes, et les planètes géantes. L’imagerie directe est une première étape vers la spectroscopie directe qui constitue un des objectifs scientifiques de la génération des télescopes géants tels que l’ELT.

L'exoplanète 2M1207b détectée par imagerie directe
L’exoplanète 2M1207b détectée par imagerie directe

Image composite en proche infrarouge de l’exoplanète 2M1207b en orbite autour de son étoile, réalisée avec l’instrument NACO du VLT en 2004. Crédits : ESO