Présentation

3ème Journée ESEP « Environnement spatial de la Terre : Activité solaire, géocroiseurs et météorites »

3ème Journée ESEP
3ème Journée ESEP

Le rôle de l’environnement spatial proche de la Terre prend une part de plus en plus importante actuellement, aussi bien pour des aspects scientifiques que sociétaux. Cette troisième journée du labex ESEP (Exploration Spatiale des Environnements Planétaires) s’intéresse aux petits corps du système solaire et à l’activité solaire, deux aspects très différents qui influencent notre environnement spatial mais se rejoignent sur la thématique de surveillance et de prévision.

L’activité solaire désigne les variations plus ou moins soudaines d’énergie émise par le Soleil. Dans le cadre de la météorologie de l’espace, où l’on s’intéresse à l’impact de notre environnement spatial sur la Terre et les activités humaines, les phénomènes solaires les plus pertinents consistent d’une part en les éjections de masse coronale et leur propagation dans le milieu interplanétaire, parfois accompagnées de jets de particules très énergétiques, et d’autre part dans la variation du flux lumineux solaire, en particulier à courte longueur d’onde (dans l’extrême ultraviolet). Ces phénomènes sont à l’origine des orages magnétiques ou encore du freinage des satellites. Leur prévision nécessite la compréhension des mécanismes physiques sous-jacents, encore très partielle.

Les objets célestes évoluant au voisinage de la Terre font l’objet de recherches fondamentales contribuant à la connaissance de la formation et de l’évolution du système solaire, de l’apparition de la vie sur Terre et de l’origine de l’eau formant les océans ; ils sont aussi des cibles privilégiées de missions spatiales scientifiques, voire même de missions plus futuristes d’exploitation minière d’astéroïdes. Enfin la Terre au cours de sa révolution autour du Soleil est amenée à croiser des astéroïdes et météoroïdes de tailles diverses, engendrant des pluies d’étoiles filantes ou des phénomènes plus catastrophiques présentant des risques socio-économiques. Diverses actions sont menées actuellement au niveau international aussi bien pour une meilleure compréhension de ces objets que pour une mitigation en cas de risque d’impact avéré.

Le mardi 27 mai 2014, le labex ESEP a organisé au Centre International Universitaire pour la Recherche (Hôtel Dupanloup) à Orléans sa troisième journée scientifique. Cette journée avait pour thématique générale « Environnement spatial de la Terre : Activité solaire, géocroiseurs et météorites ». Au cours de cette journée, des exposés ont présenté les avancées récentes menées en terme d’observation, de modélisation, de prévision des phénomènes, et des développements futurs d’axes de recherche et d’outils à mettre à disposition d’une large communauté.

Comité d’organisation

Daniel HESTROFFER (IMCCE)

Matthieu KRETZSCHMAR (LPC2E)

Michel TAGGER (LPC2E)

Jean-Pierre LEBRETON (ESEP/LPC2E)

Pierre DROSSART (LESIA/ESEP)

Séverine RAIMOND (ESEP)


Présentations


Participants


Accès